✈ LIVRAISON GRATUITE EN FRANCE ✈

+33 (0)7 83 48 40 63

Comment gérer le stress d'un vol en avion grâce au yoga ?

"Comment gérer le stress d'un vol en avion grâce au yoga ?", article rédigé par la professeur de yoga Lôra, aussi connu sous le pseudo instagram @Lora.yoga, exclusivement pour Yogis on Roadtrip :

 

Voyager procure toujours beaucoup d’émotions. 

C’est pourquoi je vous conseille de pratiquer avant mais aussi pendant et après un voyage asanas et méditation. 

Grâce à de bons exercices pour votre corps et votre esprit vous dépasserez plus facilement le stress du voyage.

Le stress du voyage en avion

Afin de comprendre pourquoi un voyage peut apporter quelques tensions nerveuses, laissez-moi vous citer quelques exemples qui mettrons tout le monde d’accord.

Premièrement la préparation des bagages.

Il s’agit de ne rien oublier.

Ces mots résonnent en vous comme un mantra.

Cela génère du stress (minime j’en conviens mais du stress quand même). 

S’ensuit alors le transport de vos bagages.

Même si aujourd’hui nos valises sont dotées de superbes roulettes qui ménagent notre dos, il sera nécessaire de les porter pour les charger et décharger dans la voiture ou lors de l’enregistrement.

En plus de ne pas ménager votre corps les aéroports bondés et bruyants mettent votre cerveau à rude épreuve.

C’est pourquoi je préconise de faire quelques exercices de méditation.

Quelques exercices de méditation

Rien de très compliqué :

Choisissez un siège, trouvez une posture confortable, les pieds bien ancrés dans le sol, le dos bien droit.

Grandissez-vous et respirez.

Calmement, profondément en gardant les yeux fermés. 

Veillez à déposer vos mains paumes tournées vers le ciel pour ressentir l’énergie. 

Enfin, vous êtes prêt à embarquer

On ne va pas se mentir il y a plus agréable qu’un siège d’avion.

Ce n’est pas le moment de laisser les ondes négatives s’emparer de votre cerveau.

Imaginez plutôt votre voyage.

Les découvertes que vous allez y faire, les nouvelles cultures, les nouveaux paysages et les nouvelles aventures qui vous attendent.

Revenons à la position dans laquelle vous allez passer le plus clair de votre temps durant ce vol. 

Vous êtes assis à environ 110 degrés autant dire pas le confort absolu.

Petite balade dans l'avion 

C’est pourquoi lorsque vous ressentirez les premiers signes de muscles ankylosés commencez par vous lever et marcher.  

Etirez vos bras au-dessus de la tête, comme si vous veniez de vous réveiller (c’est peut être le cas d’ailleurs) faites des rotations avec votre tête dans un sens puis dans l’autre. 

Enroulez votre colonne vertébrale le plus doucement possible, le plus bas possible, jusqu’à toucher vos pieds pour les plus souples d’entre vous.

Si vous n’êtes pas très à l’aise avec le fait de faire vos exercices devant toute la cabine, dirigez-vous dans le SAS avec le personnel naviguant. Ne vous inquiétez pas vous ne serez pas la première personne qu’ils verront s’étirer. 

Ici vous vous sentez plus à l’aise, profitez-en pour détendre vos jambes.

Pliez une jambe puis l’autre en talon fesse, puis vers l’avant genou vers la poitrine. 

De cette façon vous engagerez également votre équilibre. 

Enfin pensez à détendre vos épaules qui reçoivent aussi beaucoup de tensions. 

Répétez ces exercices simples autant de fois que nécessaire. 

Vous êtes plus détendus vous pouvez retourner vous asseoir. 

Maintenant parlons d’un autre facteur stress qui peut aller jusqu’à paralyser certains voyageurs phobiques de l’avion.

La peur de l'avion

Les célèbres turbulences. 

Pour dompter votre peur, là aussi nul autre moyen que de reprendre conscience de sa respiration.

Laissez vos épaules monter à l’inspiration et redescendre à l’expiration.

Placez vos mains sur votre ventre et sentez votre diaphragme se gonfler et se dégonfler. 

Observez le passage de l’air dans vos narines, roulez vos épaules vers l’arrière et relaxer vous.

Après le voyage

Après le voyage, même si vous êtes fatigué, je vous conseille de puiser en vous encore un peu de force pour faire 3 salutations du soleil, ré-énergisez vous surtout si vous arrivez au petit matin cela vous permettra de tenir la journée.  

Si au contraire vous arrivez le soir, il est important d’éliminer les tensions à l’aide de quelques exercices afin de passer une bonne nuit de sommeil. 

Vous limiterez ainsi les effets néfastes sur le corps du décalage horaire. 

Je vous recommande quelques chiens tête en bas, quelques pinces et quelques balasana. 

 

Bonnes vacances les yogis

Lôra


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés