✈ LIVRAISON GRATUITE ET RAPIDE EN FRANCE ✈

+33 (0)7 83 48 40 63

Enseigner le yoga en France retour d'expérience

"Enseigner le yoga en France", interview de Rosa Aguilera (alias @rosa.aguilera.yoga sur instagram ou sur son site), exclusivement pour Yogis on Roadtrip.

Rosa est une professeur de yoga. Elle a suivi de nombreuses formations yoga et est spécialisée dans plusieurs style. Dans cet article, elle nous parle de son parcours en tant que professeur de yoga. Elle donne des conseils et astuces pour celles qui souhaitent enseigner le yoga.

 

Enseigner le yoga en France retour d'expérience

professeur de yoga

  1. Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je m’appelle Rosa Aguilera (oui, c’est mon vrai prénom). Je suis née à Séville dans le Sud de l’Espagne, il y a 40 ans. J’ai dédié plus de 20 ans à travailler dans le mouvement. Je travaille comme comédienne, pédagogue et directrice artistique dans le théâtre physique, le cirque et la danse depuis l’année 2000. Je suis également prof de yoga depuis 2005.

 

  1. Comment as-tu découvert le yoga ? 

J’ai découvert le Yoga en Inde. Grâce à une bourse d’études pour apprendre la danse et le théâtre indiens. C’était un baume pour mon corps, mon âme et mon esprit. Lors de ce voyage, je me suis formé au Hatha Yoga à Varanasi.

 

  1. Comment es-tu devenu professeur de yoga ? 

J’ai commencé par enseigner du Hatha en petit groupe à mon retour d’Inde, il y a maintenant 15 ans ! J’enseignais à des amis et à des gens de mon quartier. Puis, j’ai formé un groupe plus solide et j’ai enseigné pendant 5 ans, gratuitement.

Je ne voulais pas mélanger l’aspect financier avec ma pratique. Mais comme je donnais des cours de théâtre et de cirque depuis 20 ans, j’ai finalement fait la transition.

J’ai commencé à enseigner en tant que professeur de yoga de façon rémunérée en 2011. J’ai donné des cours de yoga en Suisse, Espagne, France et Afrique. Avec des publics très différents, de tous les milieux sociaux. La transition a pris encore 5 ans.

Depuis 2016, je me suis dédiée à transmettre le yoga à temps plein. Je prends également plaisir à former des professeurs de yoga.

enseigner le yoga en france

  1. Comment as-tu choisi ta formation de yoga ?

Je dois dire que j’ai choisi ma formation un peu par hasard. J’étais à Varanasi et une amie m’a encouragée. Je venais d’avoir un gros accident 6 mois avant. Le Hatha yoga a changé ma vie et m’a redonné espoir. 

J’ai suivi de nombreuses formations de yoga après cela, je les ai choisies pour d’autres raisons. Mais je suis toujours mon instinct !

 

  1. Qu’est-ce qui t’a donné envie d’enseigner le yoga ?

J’ai toujours été fascinée par la transmission de savoir et j’aime avoir un contact direct avec les gens. Je m’en étais aperçue lorsque je travaillais dans le théâtre et cirque.

J’aime beaucoup aider les autres, les guider, les accompagner et les voir grandir. En tant qu’adultes on ne grandit plus à l’extérieur mais à l’intérieur on a tout un monde à découvrir, à conquérir, à développer. 

Je suis une passionnée de la culture et de la spiritualité, notamment indienne. Le yoga regroupe le mouvement, le chant, l’étude de la philosophie, la santé... tellement de champs importants pour moi, c’est une source inépuisable car on est toujours dans l’apprentissage.

 

  1. Quels types de yoga enseignes-tu ? 

J’enseigne le Hatha, l’Ashtanga, leVinyasa, le Yoga Aérien et enfin Acroyoga. J’ai des influences de Kundalini et Iyengar. J’adore le Bhakti et je suis de tradition tantrique. 

 

  1. Tu as suivi de nombreuses formations de yoga, peux-tu nous en dire plus ?

Je pratique le yoga depuis plus de 10 ans, découvrant le Kundalini Yoga à Barcelona ; Iyengar Yoga avec Angelo Cecchi, l’Acroyoga avec Jason Nemer et Pau Castellsague. Postérieurement je me forme en Acroyoga avec Andrea et Slava et avec Acroyogathai à Barcelona. En 2009 je me forme au Thaï Massage en Om Shanti à Girona, et en 2015, je fais deux formations en Ashtanga Yoga et Pédagogie avec Ashtanga Yoga Inbound Barcelona. J’ai continué à me former dans avec Pétri Rainsanen, Manju Jois, Vijay Kumar et David Garrigues à Marseille et Paris. En Juillet 2019 je fais une nouvelle formation de professeur de Acroyoga à Annecy avec Acroyoga International, et une spécialisation en Acroyoga avancée.

 

  1. Peux-tu nous en dire plus sur chaque style de yoga ?

Bien sûr ! Alors tous les yogas partagent des bases : de Asana, Pranayama, Mantra, Méditation et relaxation. 

Dans le Hatha on pratique de façon plus traditionnelle. Le Hatha est une méthode tantrique qui permet à tous de se rapprocher à des connaissances très profondes, qui étaient restreintes à des personnes dédiées. Dans un cours de Hatha, on commence avec un peu de philosophie, une intention ou Sankalpa, puis un mantra. On pratique des asanas maintenues au moins pendant 10 respirations. On aborde des exercices respiratoires et énergétiques (pranayama) pour finir en relaxation. Parfois aussi avec une méditation.

 devenir professeur de yoga

L’Ashtanga Vinyasa est une méthode moderne qui a moins de 100 ans. J’adore la simplicité et le rigueur de cette discipline que se base sur des séries dédiés à développer une qualité. L’Ashtanga est plus rapide et dynamique, permet de travailler le cardio. On pratique avec un pranayama (ujjaji) et il y a usuellement un mantra qui ouvre et un autre qui clôture la séance. Après 5 salutations À et 5 B (Surya Namaskar), on continue avec la série (il y a 6 séries). Le cours finit avec les positions finales et une relaxation. L’Ashtanga est assez ritualisé et peut se pratiquer de forme autonome (mysore style), avec quelques ajustements du prof.

 

Le Vinyasa est une variante assez libre du Hatha dans laquelle on donne importance au flow, l’enchaînement des postures avec la respiration. Souvent pratiqué en musique, c’est un yoga plus créatif qui peut varier selon le style du prof. Dans mes cours, je crée une version contemporaine du Hatha avec des séances chorégraphiques, qui relient les asanas à des thèmes profonds et parfois quotidiens. J’aime illustrer la pratique avec des histoires ou anecdotes, travailler le développement de soi, les émotions, la connaissance de soi.

 

Dans le yoga aérien on travaille de la même façon qu’en Vinyasa, mais suspendues dans un hamac. L’apesanteur et les inversions caractérisent ce style très nouveau, issu du cirque et agrémenté de la danse et du yoga. C’est une belle opportunité de se découvrir et dépasser des peurs, de travailler la souplesse, la force et la coordination. C’est un style ludique et féminin. 

yoga aerien

 

L’Acroyoga est une pratique de partage. Un mariage entre les acrobaties à deux du cirque, le thaï massage et le yoga. J’aime spécialement son côté joyeux et le travail de coopération, ainsi que le contact. C’est un style moins individualiste. Il aide énormément à dépasser des peurs, à faire confiance aux autres et à lâcher prise. La variante solaire est plus athlétique et la lunaire un massage flottant très agréable. Un yoga pour comprendre qu’on arrive plus loin avec les autres que seul.

acroyoga couple

Je prends aussi mes ajustements de Iyengar, les Kriyas et les mantras de Kundalini et le goût pour la vie du Tantrisme. 

 

  1. Quelle est la chose que tu préfères lorsque tu enseignes le yoga ?

Quand je prends du plaisir à imaginer un cours et je me sens inspirée. Quand la pratique change la vie des gens et qu’ils sont autonomes, en meilleure santé et épanouis. Voir les émotions apparaître, recevoir les retours des yogis et yoginis, créer une Kula (communauté).

 

  1. Quel est le plus gros challenge à tes yeux, lorsque l’on donne des cours de yoga ?

Ce qu’on enseigne vient d’une culture très différente. Avec notre style de vie occidentale, c’est difficile d’appliquer certaines choses. Il y a aussi plein d’idées reçues et d’erreurs d’appréciation (on appelle ça la Kali Yuga, notre ère, la ère de la confusion). L’image du yoga est une belle jeune fille souple qui fait des positions dans un paysage de rêve. Et ceci n’est pas à la portée de tout le monde. Et ce n’est pas du tout un pilier du yoga. Les piliers comme le Yama et Niyama, la philosophie et l’hygiène de vie et personnelle sont souvent négligés par un public à la recherche de fitness. Le yoga se commercialise et perd ses vertus, comme la nourriture industrielle. Notre société n’est pas assez évoluée pour accepter certaines restrictions ou suivre des principes moraux. On est très confus entre religion, spiritualité et développement personnel.

 

  1. Quelles sont les idées reçues et les clichés du yoga ?

J’ai entendu tellement d’idées reçues à propos du yoga que ce serait impossible de les écrire ici. L’une des plus importantes « Je ne suis pas assez ou je suis trop.... ».

Sache que tu es le guru, tu es le maître. Ne donne pas la responsabilité aux autres. Tu es déjà une personne complète et parfaite. Ta vie est ton Dharma, ta mission, ton œuvre d’art. Le yoga est un outil pour la vivre mieux.

 prof de yoga

  1. Que dirais-tu à quelqu’un qui veut commencer le yoga ?

Trouve un prof et une pratique yoga qui te ressemble et qui te fait du bien. 

Approfondi aussi dans la culture du yoga, ses textes, ses traditions.

Pratique le yoga chez toi. Cherche un moment d’intériorisation chaque jour. Rentre en contacte avec le sacré en toi, avec ton « Moi supérieur ». Fais très attention à ton discours mental. 

 

  1. Que dirais-tu à quelqu’un qui veut devenir prof de yoga ?

« Le yoga n’est pas un métier mais un chemin de vie... » voici une belle citation de Mahatma Ghandi.

Soigne tes mots, ils deviendront des actions. Soigne tes actions parce qu’elles vont créer ton destin. Ce que tu transmets, c’est ton essence.

 

  1. As-tu des astuces et des conseils pour une prof de yoga qui débute ?

Sois toi-même. Trouve un sujet qui te passionne, approfondis et spécialises-toi. Il y a des tas de profs de yoga, mais tu as quelque chose d’unique. Il manque des personnes qui développent des techniques spéciales.

enseigner le yoga en france

  1. As-tu de nouveaux projets en tête ? 

Oui j’en ai tellement! 

En ce moment j’hésite à partir de la ville pour vivre dans la nature. Je suis une grande nomade, et j’aimerais organiser des retraites et formations partout....mais la force humaine de mes élèves, le fait de être entourée de belles personnes dans mon Association « Ataraxia » et avoir trouvé des endroits comment « Noëlie Yoga Studio » à Aix-en-Provence ainsi que « L’académie de Hatha Yoga à Marseille » me font rester ici. J’aimerais me dédier plus à développer des formations et à créer une communauté. J’aimerais créer un centre de yoga et mouvement sur Marseille. C’est donc un choix à faire ! 

Enfin je me forme cette année en Yoga « for trauma informed people ». Je travaille dans l’hôpital avec « Sourire à la vie », qui propose du yoga pour des enfants en traitement oncologique et je voudrais avoir plus d’outils pour les accompagner. 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés