Yin Yang : les énergies féminines et masculines

Le yin yang, les énergies féminines et et énergies masculines, ça te parle ? Yogis on Roadtrip a le plaisir de laisser la parole à Marilou (alias @marilou_yoga), pour te donner plus de détail sur ces deux polarités complémentaires. 

yin et yang

Chaque être humain, peu importe son genre (ou non-genre) ou son orientation sexuelle, est issu de la rencontre d’un homme et d’une femme, de deux énergies complémentaires et opposées : la féminine, et la masculine. Chaque personne porte en elle une part plus ou moins importante de chacune de ces énergies. D’ailleurs, l’être humain n’est pas le seul être vivant à être régi selon ce dualisme. Dans le monde extérieur, on retrouve également ces forces complémentaires (la lune et le soleil, le jour et la nuit, l’été et l’hiver, etc.). Mais concrètement, qu’est-ce que l’énergie féminine ? Et la masculine ? Peut-on être dépourvues de l’une d’elle ? L’énergie masculine, est-elle liée aux hommes et la féminine aux femmes ?

Yin yang signification

Nombreux d’entre nous connaissent le célèbre symbole du yin et du yang : le cercle, qui symbolise l’univers et qui renferme deux formes, blanche et noire formant un tout cohérent. Ce symbole chinois, issu de la culture du Taoïsme, une religion née en Chine, met en avant la complémentarité des forces de la nature qui existent à l’intérieur et à l’extérieur de nous. Le mot “Yin” signifie “obscurité”. Il représente la féminité, la sagesse, les émotions, la lune, le froid. Le mot “Yang” à l’inverse signifie lumière et représente l’action, la chaleur, le soleil, le mouvement, la compétition.

Pour aller plus loin dans la compréhension de cette notion, voici une courte vidéo explicative sur le yin et le yang

Vidéo YouTube : "Le yin et yang", d'Arnaud Riou

Mais le monde n’est jamais tout noir ou tout blanc, aussi le symbole présente un cercle blanc dans le noir, et inversement. En chaque être, et en chaque chose, les deux énergies sont présentes. D’ailleurs, il est également intéressant de noter que rien n’est totalement yang ou yin dans l’absolu, c’est toujours en comparaison à autre chose. Si on prend l’exemple du rythme : marcher peut être considéré yin par rapport à la course, mais yang face à l’immobilisme.

Cette idée de dualisme et de complémentarité ne se trouve pas seulement dans la tradition chinoise. Dans la tradition yogique, elle est exprimée au travers de la Shakti féminine, associée à la lune et du Shiva masculin, associé au soleil.

yin et yang

Yin et le yang : les qualités liées au féminin et au masculin

Les qualités liées à l’énergie féminine sont : l’écoute, l’intuition, l’intelligence émotionnelle, la compassion, la douceur, la créativité, le dévouement, le calme, la collaboration, etc. Les qualités liées à l’énergie masculine sont la responsabilité, l’action, la force, la concentration, la générosité, l’abondance matérielle, l’autorité, le contrôle, la protection, l’intellect, etc. Ces dernières qualités feront sans doute écho dans votre esprit au système éducatif et patriarcat dans lequel nous évoluons, encore très axés sur la discipline, la réussite, et la valorisation de la dimension rationnelle au détriment de celle spirituelle.

    Yin yang : une société occidentale très yang

    On pourrait être amenés à faire un raccourci et penser que les femmes évoluent plus naturellement dans leurs énergies féminines et les hommes dans celle masculine, mais l’énergie est plus complexe que cela, et se moque pas mal du genre d’une personne. Il y a donc des hommes qui sont à l’aise dans leurs émotions et savent écouter leur intuition, et des femmes qui sont naturellement portées sur l’action, la compétition et le mouvement. Une énergie n’est pas meilleure que l’autre. Nous avons besoin des deux pour vivre, et être en harmonie. Elles sont complémentaires. Pourtant, la société occidentale tend à mettre la masculine en avant, sans se soucier de l’énergie féminine. Il y a une réelle injonction à la performance, à la vitesse et aux résultats. La vulnérabilité et la sensibilité restent encore trop souvent considérées comme des faiblesses, et le repos est souvent considéré comme de l’oisiveté. Or, ce sur-plus d’énergie d’action crée un déséquilibre, qui peut mener à des burn-outs, des maladies immunitaires, ou comme à l’heure actuelle des crises sanitaires mondiales qui mettent le monde entier à l’arrêt.

    le yin et le yang

    Le yin et le yang : l’importance de l’harmonie

    La médecine traditionnelle chinoise (MTC) insiste sur les notions d’harmonie et d’équilibre. De nombreuses personnes ressentent ce déséquilibre, mais ce sont souvent les femmes qui vivent pleinement dans leurs énergies masculines (et plus spécifiquement les femmes entrepreneurs ou qui évoluent dans des postes à responsabilités) qui le ressentent le plus. Un surplus d’énergie yang chez une femme peut se traduire par un déséquilibre du corps (règles douloureuses ou irrégulières, troubles alimentaires et digestifs) ou de l’esprit (addiction, relations toxiques, stress). Il existe de nombreux moyens de rééquilibrer son énergie féminine : des pratiques de yoga doux comme le yin, la pratique de la méditation, des périodes de repos, de lectures ou de créativité.

     

    Yin yang : comment équilibrer ses polarités ?

    Le tout n’est pas seulement de constater un déséquilibre en soi, mais d’essayer de venir mettre en place des actions concrètes pour se sentir plus centrée, plus en harmonie avec soi-même. On peut vouloir renforcer son féminin ou son masculin de façon durable, pour améliorer nos relations interpersonnelles par exemple. Mais on peut également chercher à être plus dans une énergie que l’autre de façon éphémère, (par exemple savoir être dans le masculin quand nous avons des dossiers à rédiger, une nouvelle organisation à mettre en place; ou autre exemple : être plus dans l’énergie féminine quand on fait face à des moments qui impliquent une forte créativité, ou un lâcher prise). L’idée derrière la puissance de ces deux énergies est de comprendre comment elles fonctionnent, et comment nous pouvons utiliser leurs complémentarités pour aller vers plus de conscience et d’harmonie. Être dans son féminin ou dans son masculin n’a rien de magique, ni d’automatique, mais devenir conscient de ces deux formes d’énergie, nous permet de comprendre ce qui se passe à l’intérieur de nous, et comment réussir à être plus efficace pour atteindre certains de nos buts et rêves, mais également d’être plus indulgentes avec nous-même, sans toujours être dans une course éreintante à la productivité.

    Des exemples pour augmenter son énergie féminine (qu’on soit homme ou femme) : se reposer, boire un thé, prendre du temps pour soi, prendre un bain chaud, marcher pieds nus dans la nature, s’offrir un massage, méditer, lire et écrire de la poésie, etc.

    Des exemples pour augmenter son énergie masculine (qu’on soit homme ou femme) : mettre en place une routine (professionnelle ou personnelle) et s’y tenir, rédiger des to-do list claires des choses à faire, oser prendre la parole en public et s’affirmer, savoir dire NON, porter des couleurs vives sans avoir peur d’être remarquée, faire du sport, etc.

     

    Le yin et le yang : et le yoga dans tout ça ?

    Une fois l’idée intégrée de ces deux énergies, on peut se demander quel est le rapport avec le yoga. Le rapport, de prime abord, compliqué est en fait relativement simple. Le yoga est un système de développement personnel qui prône l’équilibre. D’ailleurs en sanskrit, le mot yoga vient de la racine YUG qui signifie union. L’union du corps et de l’esprit. L’union de la terre et du ciel. L’union des différentes énergies Yin et Yang. Le yoga cherche l’équilibre entre la force (yang) et la souplesse (yin). Traditionnellement, le yoga visait à harmoniser les deux énergies, et on retrouve encore cette volonté dans de nombreuses pratiques, notamment dans celle du Hatha (le yoga le plus traditionnel). Toutefois, dans une société qui change en permanence, de nouveaux styles de yoga ont vu le jour et insistent davantage sur l’une ou l’autre de ces énergies : il existe des yoga très dynamiques, dit yang (Hot Yoga, Asthanga, Vinyassa, etc.) et des yoga plus lents, dit yin (Yin yoga, yoga Nidra, etc). Pour en savoir plus sur ces différents styles de yoga, tu peux lire cet article.

    De même qu’une énergie n’est pas meilleure ou supérieure à une autre, il n’existe pas de meilleures formes de yoga. Certaines personnes se retrouvent plus dans une certaine pratique, et la même pratique ne conviendra pas à une autre personne. Le type de yoga le plus adapté à une personne dépend donc de la personnalité, mais également des moments de vie ou de journée. Dans des périodes de léthargie, de lenteur, nous pouvons privilégier un yoga plus dynamique, pour augmenter notre énergie masculine, et dans des phases de sur-activité et de stress, nous pouvons privilégier des yoga plus doux pour se recentrer sur l’énergie féminine.

     

    Le yin et le yang : ce qu'il faut retenir

    Le thème de l’énergie est un vaste sujet aussi complexe que passionnant, je ne pourrais que trop vous recommander de lire, de vous informer, d’apprendre, et surtout d’écouter votre corps. Et surtout de vous autoriser la lenteur et l’improductivité sans culpabilité. Le sentiment d’harmonie, n’est pas seulement un concept marketing néo-bourgeois. La trouver n’est pas toujours facile, cela demande parfois du temps, mais le chemin en vaut vraiment la peine. Alors sortez vos tapis, pratiquez le yoga dont votre corps a besoin sur le moment, ralentissez et respirez !yin et le yangHarmonieusement,

    Vôtre,
    Marilou

     

    En savoir plus : 

    Ecrire un commentaire

    Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

    Découvre les petits favoris