Devenir prof de yoga : quel statut d’entreprise choisir ?

Tu aimerais vivre de ta passion et devenir prof de yoga mais tu ne sais pas comment t’y prendre ?  Si à la suite d’une formation, cette vocation s’est révélée à toi, se pose maintenant la question de la meilleure façon pour exercer ton nouveau métier. Plusieurs options s’offrent à toi concernant la forme de ton entreprise et chacune connaît ses avantages et ses inconvénients, qui varient aussi en fonction de ton projet, ton ambition et la façon dont tu veux enseigner. Étape par étape, on décrypte les différences entre les différents statuts et on te donne nos conseils pour te lancer sereinement !

devenir prof de yoga 

Prof de yoga : comment savoir quel statut choisir ?  

Tu peux exercer ta nouvelle activité de professeur de yoga de différentes manières. Le choix de ta structure ou statut dépend de tes besoins et de la manière dont tu as envie de pratiquer.

  • Activité professionnelle : définis tes besoins 

Prends rendez-vous avec toi-même et énumère les critères et les conditions de ta future pratique du yoga comme professeur.  

Tu préfères enseigner dans une ambiance intime et cosy ou plutôt dans un local de studio ?  

Tu as envie de fédérer un petit groupe de clients fidèles dont tu serais la seule à t’occuper ou tu as l’ambition de recruter une équipe de professeurs ?  

Tu prévois de profiter de ce métier pour faire le tour du monde ou tu as envie de t’installer durablement à un endroit ?  

Tu préfères que tes apprentis apportent leur propre matériel ou tu leur fourniras tout ce dont ils ont besoin sur place pour varier les exercices ? 

Autant de questions qu’il faut que tu te poses et qui vont naturellement t’orienter vers un choix de structure. 

  • Statut juridique : le choix d’une structure qui te convient  

Après s’être formée pour devenir prof de yoga, la grande majorité des nouveaux diplômés débute à son compte.  

Il existe différentes façons d'enseigner : 

En tant qu’auto-entrepreneur, la voie classique 

Le statut d’auto-entrepreneur (aussi appelé micro-entreprise) est le statut le plus prisé des profs de yoga, car plus flexible et simplifié dans son fonctionnement. 

Cela s’explique par le fait que beaucoup deviennent professeurs de yoga pour se reconvertir ou pratiquent en parallèle d’un emploi régulier de salarié.  

Le statut d’auto-entrepreneur est alors tout indiqué puisqu’il est le seul qui te permette de cumuler un emploi et ta nouvelle activité.  

Contrairement à une société comme une SASU ou une EURL, l’auto-entreprise engage peu de frais lors de sa création, ainsi qu’au cours de son évolution. Idéal pour te tester, ce statut est souple et te permet d’évoluer si nécessaire vers une autre forme sociale ou à l’inverse, de faire facilement marche arrière.  

Le fonctionnement de l’auto-entreprise est simplifié pour toute la partie comptabilité, une chance si tu n’as pas envie de t’embarrasser avec la comptabilité !  

Avec une société, pour les plus avancés  

La création de société (SASU, SAS, EURL ou encore SARL) est adaptée si tu prévois de recruter ou d’engager des frais importants dans du matériel ou dans l'achat ou la location d’un local par exemple. Si tu envisages de t’associer avec d’autres personnes, ce sera également la voie naturelle.  

Une fois la société créée, elle détiendra son propre patrimoine, ce qui te permet d’une part de déduire les frais avancés et d’autre part de protéger ton patrimoine personnel.  

Ce qu'il ne faut pas perdre de vue c`est qu’une société nécessite d’être bien gérée au quotidien ! Cela passe par la tenue de documents comptables plus exigeants qu’en auto-entreprise.  

Salariée dans un studio de yoga pour la stabilité 

Si la stabilité financière et les horaires fixes sont ta priorité, tu peux aussi exercer en tant que prof de yoga salarié dans un studio déjà installé. 

Cette option peut être rassurante pour commencer à dispenser tes cours, mais tu risques d’être contrainte par une grille de salaire déjà établie ainsi que par des habitudes ou processus qui ne correspondent pas à ce que tu envisageais. Adieu la liberté ! 

PS : tu peux également te renseigner sur le portage salarial...

En rejoignant une association  

Tu peux rejoindre une association qui regroupe d’autres professeurs de yoga ou des professions connexes, comme des énergéticiens ou des masseurs.  

Toutefois, note bien qu'en association, c’est le plaisir du partage et de la transmission qui doit te guider, et non pas la recherche de bénéfices.

devenir prof de yoga

Devenir prof de yoga : pourquoi choisir l’auto-entreprise ? 

Pour commencer ton activité, l’auto-entreprise, aussi appelée micro-entreprise, peut s’avérer être la mieux adaptée. Ce n’est pas pour rien que ce statut est le favori des professeurs de yoga !  

Tu peux être auto-entrepreneuse au sein d’un studio, d’une association et en parallèle développer ta propre clientèle... Une belle marge de manœuvre ! 

Sa simplicité administrative et les aides dont tu vas pouvoir bénéficier te permettront de te concentrer sur le développement de ton activité.  

Les avantages de l’auto-entreprise quand on est prof de yoga

Micro-entrepreneur : seul maître à bord  

Comme son nom l’indique, l’auto-entreprise, aussi appelée micro-entreprise, ne repose que sur toi ! Créée avec ton nom, tu seras la seule responsable et donc la seule décisionnaire sur tes horaires, ton lieu de travail, et les gens avec qui tu veux travailler. L'auto-entreprise, c’est un peu la liberté !  

Une activité à ta vitesse 

Le statut d’auto-entrepreneur est aussi le plus flexible. Ne t’attends pas à être surchargée de cours les premiers mois : cela viendra avec le temps et le développement de ton réseau.  

Si tu veux conserver un emploi salarié en plus de ton activité de prof, ou continuer de percevoir des allocations chômage, le cumul est tout à fait possible avec l’auto-entreprise. À toi un revenu fixe et ta dose d’expérimentation avec les cours de yoga ! 

Et aucune pression de faire rentrer de l’argent pour payer des impôts : si tu ne génères pas de revenu, tu ne seras pas obligée de payer de cotisations, contrairement à une société classique.   

Micro-entrepreneur : un statut avec moins de paperasse  

L’un des atouts majeurs du régime de l’auto-entreprise réside dans la simplification de son administratif.  

Oublie la TVA, tu n’as pas à la reverser tant que tu ne dépasses pas 34 400 € de chiffre d’affaires annuel ! 

Une fois ce plafond dépassé, tu devras faire attention à ne pas dépasser l’autre plafond, qui est celui de l’auto-entreprise tout court. Au-delà de 72 600 € de chiffre d’affaires annuel, tu devras sortir du statut. Cela te laisse quand même une belle marge !  

La facturation de tes prestations sera le seul papier qu’il te faudra éditer avec une liste de mentions obligatoires pour tous tes clients, qu’ils soient professionnels ou particuliers.  

Création d'entreprise : des aides pour te lancer  

Le statut d’auto-entrepreneur te fait bénéficier d’aides publiques intéressantes dont tu as peut-être déjà vu les acronymes :  

  • L'Aide à la Création et à la Reprise d’Entreprise (ACRE) t'exonère partiellement de charges sociales lors de ta première année d'activité 
  • Le Contrat d'Appui au Projet d'Entreprise (CAPE) est un accord conclu avec une association ou une autre entreprise pour un an renouvelable, sous condition de suivre une formation à la gestion d’entreprise. Cet accord te permet de bénéficier d’un soutien financier et matériel pour développer ton activité. 
  • Le Nouvel Accompagnement pour la Création ou la Reprise d’Entreprise (NACRE) est une aide sur 3 ans qui assure le soutien de ton entreprise pendant son démarrage. Il permet aussi la souscription de prêts à taux zéro sous conditions. 

Les inconvénients de l’auto-entreprise quand on est prof de yoga

Le statut de l’auto-entreprise connaît un défaut principal : les frais que tu engageras pour lancer ton activité ne sont pas déductibles de ton chiffre d’affaires. Autrement dit, tu vas devoir les payer de ta poche !  

Entre l’achat de tapis de yoga, d’élastiques, mais aussi la création de tous tes supports de communication (flyers, site, logiciel d’emailing), le lancement de ton activité peut te demander un certain investissement.  

Cela dépend encore une fois de la manière dont tu as envie de pratiquer, puisque tu peux tout aussi bien demander à tes clients d’apporter leur propre matériel et trouver des prestataires moins chers. 

Si tu as des questions sur l'auto-entreprise pour te lancer comme professeur de yoga, le Portail Auto-entrepreneur a concocté une fiche métier encore plus complète. Et lorsque tu seras prêt à franchir le pas, leurs conseillers pourront te guider dans tes démarches de création et ta gestion quotidienne. Alors, n’hésite pas à faire appel à eux !  

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés