✈ LIVRAISON GRATUITE ✈

+33 (0)7 83 48 40 63

Devient-on prof de Yoga en 200 heures ?

Vous avez été nombreuses à aimer l'article de Anaïs (aussi connue sous le nom de punkyyogini sur instagram) : "pratiquer le yoga en Inde, retour d'expérience". 

Pour approfondir le sujet, cette professeur de yoga au franc parlé nous parle de la formation yoga 200 heures, aussi connu sous "YTT200". Article rédigé exclusivement pour Yogis on Roadtrip.

Formation yoga yogis on roadtrip blog
Retrouve son legging noir "la sportive" en cliquant ici.

Devient-on prof de Yoga en 200 heures ?

Ah ! En voilà une bonne question !

Tu adores le yoga, tu suis tous les profs de yoga sur Instagram, tu fréquentes un ou plusieurs studios différents et tu te dis « Ils ont la belle vie ces profs de yoga, je devrais faire ça comme métier ».

J’ai envie de te dire « Pourquoi pas ! Cela me semble être une idée comme les autres, lances-toi si tu es sure de ton coup ».

Et là, tu découvres que la profession n’est pas réglementée en France et que si tu passes seulement 200 petites heures dans une école, tu obtiendras un certificat prouvant que tu es aptes à enseigner le yoga aux autres.

Tout cela semble facile, « finger in the nose » te voilà « fingers on the floor » 30 fois par jour pour gagner ta vie.

Tu as fait des années d’études pour exercer un métier qui t’ennuie très profondément et là en 1 mois tu pourrais allier passion et travail. Ça peut faire rêver je le conçois.

Mais au delà de l’aspect recrutement, ouverture de studio, investissement et probablement concurrence qui sont les soucis communs à chaque individu soumis à la dure loi du marché du travail, la question fondamentale qu’il faut se poser est surtout et avant tout « serais-je vraiment apte à enseigner le yoga après 200h de formation ? ».

Serais-je apte à enseigner le yoga si je fais UNIQUEMENT la formation de 200h ?

Puisque ma passion n’est autre que de briser tes rêves, je vais te répondre très sincèrement. NON ! Cela est un bon début mais cela ne suffit pas.

Tu croyais quoi aussi ? Il y a des mecs qui passent 2 ans à l’école pour pouvoir conseiller des gens dans l’achat d’un slip de bain à Décathlon et toi tu pensais que tu allais connaître une discipline vielle de plus de 2000 ans en 200 h ?

yogini formation yoga YTT blog article yogis on roadtrip

Retrouve son legging noir "la sportive" en cliquant ici.

Un entrainement de 200 heures n'est pas suffisant, il faut une pratique régulière

Mais comme je ne suis pas là pour briser tes rêves gratuitement, je vais t’expliquer pourquoi 200h ne sont pas suffisantes.

Tout d’abord car le Yoga est une discipline physique. Ainsi elle touche au corps de chacun, ce sanctuaire sacré et si différent d’une personne à l’autre. Des notions d’anatomie sont donc primordiales si tu ne souhaite pas blesser tes élèves. Certaines personnes ne seront JAMAIS capables de poser les mains au sol en raison de leur morphologie. Et crois-moi, dans une formation en 200 heures tu vas à peine survoler l’anatomie humaine. Dans certaines écoles tu seras simplement obligé de lire un livre sur la question, dans d’autres tu auras des exercices…

Alors je concède qu’on pense pouvoir enseigner le yoga parce que l’on sait qu’il faut dire aux élèves de rétroverser le bassin en posture de la chaise, qu’il faut éloigner les épaules des oreilles en tournant les coudes vers l’intérieur et les aisselles vers le visage en chien tête en bas, qu’il faut presser fort dans le bout des doigts pour protéger les poignets dans les postures sur les mains… Mais entre le savoir et le dire, il y à l’enseigner, le comprendre, le voir et le corriger. Et cela, vraiment, ça ne s’apprend pas en 200h. Sinon les kiné, osthéo et autre corps de métiers touchant à l’anatomie humaine seraient diplômés en deux fois moins de temps ! 

Ensuite parce que dans un 200 heures tu trouveras tout et n’importe quoi : méditation, pranayama, asana, mantras, philosophie, anatomie, enseignement, alignement, parfois ayurveda, massage, cours de cuisine, cours de musique… Chacun y va de sa petite touche d’originalité pour te faire craquer. En gros, sur 200h il y a beaucoup d’heures qui ne t’apporteront RIEN dans ta capacité à enseigner ! Tu vas à peine survoler la philo du yoga pourtant essentielle à la connaissance de cette pratique, tu vas effleurer la méditation, découvrir les bases du pranayama et concernant les asanas je te laisse deviner que tu vas en explorer quelques unes en profondeur quand d’autres seront juste pratiquées et certaines complètement omises.

200 heures ne sont également pas suffisantes car il ne faut pas confondre apprentissage de l’enseignement et approfondissement de sa pratique personnelle. Enseigner et pratiquer sont deux choses totalement différentes. Si tu penses que durant les 200 heures tu vas améliorer ta pratique pour ensuite enseigner le yoga, tu te trompes. D’une part en 200 heures tu ne vas pas monstrueusement progresser (sauf si tu avais un niveau débutant en arrivant… mais là il y a beaucoup d’autres questions qu’il te faut te poser) et d’autre part ce n’est pas parce que tu sais faire que tu peux le transmettre !

Et enfin, parce qu’avec seulement 200 heures de formation, tu ne pourras pas acquérir les tenants et les aboutissants du séquençage d’une classe. Alors là, je pense qu’il y en a qui qui relise le mot et se disent « séquen-quoi ? ». Oui, tu ne vas pas apprendre un cours par cœur et l’enseigner à l’infini sauf si tu souhaite devenir prof de Ashtanga ou de Bikram. Tu vas devoir être capable de créer toi-même tes cours. Et là je t’assure que pour être allée souvent dans des studios en France, j’y ai vu tout et n’importe quoi…

Le séquençage répond à des règles bien établies en adéquation avec l’anatomie humaine (on y revient toujours).

Pour faire très simple : non, on ne fait pas Hanumanasana (grand écart) avant Utthan Pristhasana (la posture du lézard).

Si cet exemple est volontairement grossier, il y a beaucoup de postures dont les subtilités anatomiques ne sont pas si flagrantes et oui, j’ai eu l’occasion à des très nombreuses reprises, d’être confrontée à des enseigner qui ne respectent pas ce séquençage. Et là vraiment, il peut y avoir danger !

 

Alors non vraiment, un certificat de 200h ne démontre aucunement ta capacité à enseigner le yoga, à donner des instructions aux autres pour qu’ils placent leurs corps dans des postures inhabituelles pouvant engendrer des blessures ou encore à séquencer et organiser des cours de qualité.

Mon expérience personnelle 

Pour te livrer mon expérience personnelle, je me suis retrouvée à faire un 200 heures à Rishikesh, la Mecque du Yoga (ou plutôt des babos, cela dépend du point de vue). Cette formation avait pour intitulé « Teacher Training », on ne peut faire plus clair !

Et pourtant, au bout de 24h, au moment des présentations individuelles, sur une trentaine, nous étions 4 à enseigner ou vouloir enseigner. Les autres étaient là pour la plupart pour « se trouver soi-même », « améliorer leur qualité de vie », « découvrir un lifestyle » … MAIS WTF ! Vas te trouver dans un ashram de méditation perdu au fond de l’Himalaya chérie mais pas dans une école pour devenir prof de yoga !

Et là, pompom sur la Garonne, cerise sur le gâteau, il y avait 1/3 des étudiants qui n’avaient JAMAIS pratiqués le yoga ! JAMAIS !

 

« Alors oui moi je postule pour un poste d’attaquant au PSG mais je ne sais pas courir ». « Ah, ben ça va être compliqué »

 

Un autre tiers quant à lui avait commencé le yoga depuis moins de 2 ans… eh ben pareil Mireille, comment t’expliquer que ça va être difficile ! Et puis il y a celui qui fait du yoga depuis 2 ans, 3 fois par semaines et celui qui qui pratique depuis 2 ans, une fois de temps en temps pendant les vacances, sur la plage avant l’apéro…

En gros, tout le monde peut s’inscrire à une formation en 200 heures et tout le monde, TOUT LE MONDE, obtiendra son certificat à la fin, quand bien même il n’aurait pas compris la différence entre chien-tête-en-haut et chien-tête-en-bas, qu’il penserait que Patanjali est une marque de dentifrice ayurvédique ou qu’il ne saurait pas situer les épines iliaques dans le corps humain.

Mais comme je suis super sympa comme fille (et très modeste comme tu peux le constater), je vais te dire que OUI tu peux faire un 200 heures pour devenir prof de yoga mais sous conditions.

OUI tu peux faire un 200 heures pour devenir prof de yoga mais sous conditions.

Tout d’abord, il y a toute une catégorie de personne qui décident de devenir prof de yoga et qui ont des métiers connexes : kiné, osthéo, hypnothérapeute ou encore entraineur sportif, danseur professionnel, gymnaste (si si, il y a des gens qui sont gymnaste professionnel dans la vraie vie !). Ceux là possèdent déjà de solide bases concernant le corps humain, aspect fondamental de la pratique des asanas.

Ensuite, il y a ceux qui ont des années et des années de pratique intensive derrière eux, qui en connaissent déjà beaucoup sur le sujet car d’une part ils se sont instruit et d’autre part ils ont fait des stages, des retraites, des workshops…

Enfin, il y a ceux qui prennent ces 200 heures comme une étape. C’est-à-dire qu’ils obtiennent ce diplôme et continuent d’étudier en parallèle tout ce qui touche au yoga (anatomie, philosophie, séquençage…) grâce aux livres, internet ou en participant à des stages destinés aux professeurs. Dans le cas de cette formation permanente, le professeur de yoga ne cesse de se former auprès de différentes écoles et il approfondi ses connaissances tout en découvrant de nouveaux aspects.

Un apprentissage perpétuel

Pour tout t’avouer, je trouve cette dernière solution très intéressante car le yoga est un domaine si vaste et où l’on retrouve tellement de courants de pensée sur les techniques d’enseignement, sur l’alignement, sur la construction des séquences…

Par exemple, je pense ici notamment aux oppositions entre Pattabhi Joïs et BKS Iyengar qui n’envisagent pas le yoga de la même façon et qui se concentrent tous deux sur des points d’alignement différents. Pourtant ces deux écoles sont de grande qualité et chacun y voit midi à sa porte (j’adore cette expression, je m’étais promis de la mettre quelque part).

Par ailleurs, cette discipline est si vaste qu’il est nécessaire d’être en perpétuel apprentissage. Il est normalement impossible de se reposer sur ses acquis, il est important de continuer le cheminement de la connaissance, du savoir et de la transmission. Ainsi, faire des formations régulièrement, participer à des workshops, permet d’élargir sa vision et son perfectionnement tant sur le plan personnel que sur le plan de l’enseignement. Il y a toujours quelqu’un de plus instruit que nous et il est toujours intéressant de se soumettre à son savoir, sa pédagogie…

Et comme je te bassine avec la philo du yoga, on va terminer sur ce point intéressant : dans les Yoga Sutra, Patanjali énumère les entraves et obstacles qui empêchent l’élève de pratiquer le yoga (Yoga Sutra 1.30*). Dans ces obstacles, on retrouve notamment bhranti-darshana qui se traduit par la fausse connaissance, la fausse perception. Ainsi, BKS Iyengar écrit à ce sujet qu’une personne ayant une fausse perception, possède une vive intelligence mais manque d’humilité et fait étalage de sa sagesse. Il précise que cette personne doit rester en compagnie de grandes âmes et se placer sous leur conduite, pour se rétablir sur le bon chemin et surmonter sa faiblesse.

 

Alors tu veux devenir prof de yoga ? Tu envisages de faire un 200 heures ? Pourquoi pas mais n’oublie pas que ce n’est pas suffisant pour connaître véritablement le yoga et l’enseigner et que tu ne peux pas te contenter de ces 200 petites heures pour mettre à bien ton projet professionnel !

Sur ce, à très vite pour que je revienne briser tes rêves !

Anaïs alias @punkyyogini.

Retrouvez le site internet de Anaïs en cliquant ici.

* « Vyadhi styana samshaya pramada alasya avirati bhranti-darshana alabdha-bhumikatva anavasthitatva chitta vikshepa te antarayah »

yoga yogini blog yogis on roadtrip

Retrouve son legging noir "la sportive" en cliquant ici.

2 commentaires

  • Super article , très intéressant et une pointe d’humour qui m’a fait beaucoup sourire. Je pratique le yoga dans son intégralité philosophie , asanas , pranayamas depuis peu en auto formation. J’ai découvert le yoga il y a un ou deux ans, et j’ai détesté. Je pense que l’approche de mon professeur ne m’allait pas ou je n’étais pas prête . Avec le recul , j’avais juste l’impression de pratiquer un cours à la mode. Dernièrement je retentée l’expérience avec un nouveau professeur itinérante. J’ai adoré , une vision du yoga qui va au delà d’une pratique physique , un véritable enseignement holistique. Je cherche pour prendre des cours réguliers avec cette vision du yoga , un jour tenter une expérience en Ashram et pourquoi pas dans un monde idyllique faire une formation de professeur de yoga , pour apporter dans ma région, la vraie identité du yoga . En attendant je me forme seule , je tâtonne, je prend du plaisir et j’ai toute une vie pour me perfectionner et agrandir ma vision du yoga. Je suis totalement d’accord avec cette article , un diplôme de yoga ne fait pas de nous un professeur de yoga , tout dépend quel public on touche , une pratique superficielle et tendance ou une pratique avec une véritable âme du yoga . Très belle journée

    Coralie
  • Super article , vraiment très agréable à lire avec une pointe d’humour.
    J’ai commencé le yoga , il y a peu en auto-formation à la maison . J’adore le yoga et ce que celà m’apporte depuis peu dans ma vie.
    J’ai envie d’apprendre , d’évoluer . Je n’ai pas uniquement envie de pratiquer sur mon tapis , mais d’apprendre des enseignements , la philosophie du yoga , les mantras , les prayanamas….. J’aimerais beaucoup apprendre en immersion da

    Coralie

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés