✈ LIVRAISON GRATUITE ET RAPIDE EN FRANCE ✈

+33 (0)7 83 48 40 63

Mon aventure

 “ Dans vingt ans vous serez plus déçus par les choses que vous n’avez pas faites que par celles que vous avez faites. Alors sortez des sentiers battus. Mettez les voiles. Explorez. Rêvez. Découvrez” - Mark Twain 

 

yogis on roadtrip yoga voyage concept store retraite yoga histoire marque

 

Professeur de yoga et voyageuse aventureuse, j’ai créé Yogis on Roadtrip pour vous inspirer en créant un univers unique alliant mes passions : celles du yoga et du voyage.

Tout a commencé lors de mes études en école de commerce. Persuadée de vouloir une carrière dans un grand groupe comme Loréal, je travaillais dur pour obtenir un CV attrayant et original.

Puis peu à peu, les doutes ont commencé à surgir : qu’en est-il de mon envie de voyager, de liberté et d’aventures ? Je commençais lentement à divaguer du chemin qui pourtant, me semblait déjà tracé.

Une fois diplômée, j’ai donc décidé de partir réaliser le rêve d’une vie : sillonner le monde, avec comme seul compagnon, mon sac à dos. Mes camarades eux commençaient à se faire embaucher dans de prestigieuses entreprises.

 L’idée de lancer ma boîte était présente depuis déjà très jeune, mais je n’étais pas sûre que maintenant était le bon moment. Mais si pas maintenant, quand ?

 J’ai donc décidé de prendre mon courage a deux mains et de créer un univers qui me ressemble, dans l’espoir de créer une communauté de femmes qui s’inspirent et s’entraident, entremêlant yoga et voyage

En Septembre 2018, Yogis on Roadtrip a vu le jour. Rapidement, l’idée de faire évoluer le site en yoga concept store et voyage est devenu une évidence.

« Un yoga concept store ? Mais qu’est-ce que tu veux dire par là ? »

Je m’explique : Yogis on Roadtrip travaille principalement avec des artisans qui proposent des produits faits main, écologiques, originaux et super qualitatifs.

Les produits sont des éditions limitées, car disponibles en toute petites quantités. 

On sait exactement d’où viennent les produits et lorsqu’on sort de la production française, on soutient des petits commerces familiaux (comme par exemple au Népal).