Salutation au soleil : tout savoir sur Surya Namaskar

Aux quatre coins du monde, les yogis apprennent et répètent un même enchaînement : Surya Namaskar (la salutation au soleil en Sanskrit).

Le terme surya tire ses racines du mot svar, « briller », et personnifie le soleil. Namaskara est formé de deux racines, namas, « salutation, adoration » et kara, « faire ».

salutation au soleil

Surya Namaskar : les origines de la salutation au soleil

Pour les hindous le soleil est l’œil du monde, mettant tous les êtres à l’unisson, posant un même regard sur chaque individu qui compose l’humanité ; une même vibration, une source de vie.

Les origines de la salutation au soleil sont incertaines et les opinions divergent.

En tant que pratique dévotionnelle, la salutation remonte probablement à la nuit des temps.

Pour signifier leur dévotion à la grande étoile, les Indiens d’autrefois ont créé des rituels : récitations de mantras, offrandes mais aussi mouvements physiques et postures de prosternation.

Certains yogis soutiennent que la salutation au soleil est une pratique vieille de plusieurs milliers d’années. 

C’est le cas de Pattabhi Jois, fondateur de l’Ashtanga Yoga qui contribua à propager la salutation au soleil à grande échelle.  Selon lui, elle sert de pierre angulaire à la science du yoga. 

Les salutations au soleil A et B trouveraient leur origine dans des textes védiques, respectivement le Yajur Veda et le Rig Veda, datés entre 1200 et 1000 avant JC.

Mais la plus ancienne description de la salutation au soleil telle que nous la connaissons aujourd’hui date du début du XXe s. 

Dans les années 1900, le Raja de l’Aundh (l’Aundh est un ancien état indien), avait le souci de renforcer physiquement et spirituellement la société indienne avec une série de postures. 

Il publia alors un petit livre comprenant les instructions de la salutation au soleil, encourageant chaque homme, femme et enfant à la pratiquer quotidiennement. 

Il fit en sorte qu’elle soit enseignée dans toutes les écoles de l'État.

Certains érudits, dont Mark Singleton, attribuent alors au Raja de l’Aundh la paternité de la salutation au soleil moderne. 

Mais le Raja insistait sur ses origines anciennes: lui-même n’aurait fait que ranimer une pratique tombée en désuétude. 

On sait en effet qu’elle était une pratique populaire dans l’actuel état du Maharashtra, et ce depuis plusieurs siècles déjà.

Au XVIIe s, le général Jivaji dirigeait la rébellion contre l’Empire Moghol : son gourou, Samarth Ramdas, le soutenait activement dans sa démarche. 

Il créa dans chaque recoin du Maharashtra des gymnases, où il put enseigner ce qu’il pensait être l’entraînement physique le plus complet tout en nécessitant très peu d’espace au sol : la salutation au soleil. 

Pour ces guerriers spirituels, elle était à la fois pratique dévotionnelle et entraînement corporel.

Aussi ancienne que soit la salutation au soleil, c’est une pratique vivante, qui a évolué au fil des millénaires et évolue encore aujourd’hui.

Salutation au soleil : de quoi s’agit-il ?

Surya Namaskar est un enchaînement, une série qui s’effectue dans un ordre spécifique.

Elle est constitué de manière générale de 12 mouvements et 8 postures (asanas) : mouvement et respiration sont synchronisés.

La salutation au soleil commence et se termine les mains jointes, qui servent à saluer le soleil et à rendre hommage au moment présent, ici et maintenant.

Il existe plusieurs variantes de la salutation au soleil (selon les sources jusqu’à 50 versions distinctes) mais elle a toujours le même socle de postures.

La salutation au soleil A et B sont les plus connues.

Salutation au soleil A et salutation au soleil B

Salutation au soleil : série A

  • La montagne avec les mains en prière au niveau du cœur
  • Les mains vers le ciel
  • La pince debout
  • Le croissant de lune
  • La planche ou la pompe 
  • Le cobra ou chien tête en haut
  • Le chien tête en bas
  • Le croissant de lune
  • La pince debout
  • Les mains vers le ciel
  • La montagne

Salutation au soleil : série B

Cette série est plus longue que la salutation au soleil A, avec des postures complémentaires :

  • La montagne – Tadasana
  • La chaise – Utkatasana
  • La pince debout – Uttanasana
  • Le dos plat – Ardha Uttanasana
  • La planche ou la pompe – Chaturanga Dandasana
  • Le cobra ou chien tête en haut – Urdhva Mukha Svanasana
  • Le chien tête en bas – Adho Mukha Svanasana
  • Le guerrier I – Virabhadrasana
  • La planche ou la pompe – Chaturanga Dandasana
  • Le cobra ou chien tête en haut – Urdhva Mukha Svanasana
  • Le chien tête en bas – Adho Mukha Svanasana
  • Le guerrier I – Virabhadrasana
  • La planche ou la pompe – Chaturanga Dandasana
  • Le cobra ou chien tête en haut – Urdhva Mukha Svanasana
  • Le chien tête en bas – Adho Mukha Svanasana
  • Le dos plat – Ardha Uttanasana
  • La pince debout – Uttanasana
  • La chaise – Utkatasana
  • La montagne – Tadasana

Les bienfaits de la salutation au soleil

La salutation au soleil, c’est un exercice complet, un véritable échauffement.

La salutation au soleil permet de réveiller et d’échauffer le corps en étirant chacun de nos muscles et de le préparer aux postures ultérieures. C’est un très bon exercice de renforcement musculaire.

C’est également un excellent outil de relaxation : elle calme l’esprit et détend le corps du fait de la synchronisation de la respiration et du mouvement.

La salutation au soleil est un enchaînement accessible à tous et il est facile à apprendre. C’est même l’un des premiers que vous découvrirez si vous décidez de vous initier à la pratique du yoga, souvent le premier que vous réaliserez seul chez vous.

Quand et comment pratiquer Surya Namaskar ?

A l’origine, la salutation au soleil était pratiquée tôt le matin en alignement avec le soleil.

Elle est généralement réalisée en début de séance mais peut également être réalisée de manière indépendante.

Il y a plusieurs façons de rythmer la salutation au soleil, de manière lente ou plus rapide.

Parfois aux équinoxes ou bien à d’autres occasions, les yogis enchaînent une série de 108 salutations au soleil.

Salutation au soleil : l’histoire du nombre 108

Le nombre 108 est sacré dans l’hindouisme et le yoga. Il a une grande valeur symbolique.

On considère ainsi que le chiffre 1 symbolise le divin, le 0 le vide, le 8 l’infini.

Les malas ont 108 perles. Ils peuvent ainsi être utilisés avec la répétition 108 fois du même mantra.

Il y a 108 Upanishads (textes philosophiques hindous), et 108 marmas (points stratégiques) dans le corps humains en Ayurveda.

Devant le nom d’un maître vénéré, le mot shri (signifiant saint) est répété 108 fois.

Selon la science Siddha, le commun des mortels respire 10 800 fois le jour et 10 800 fois la nuit.

La légende raconte que les sages ayant atteint un haut niveau de méditation respirent 108 fois par jour.

La liste est longue…

 

Article rédigé par Florence, prof de yoga (alias @iamfloyoga sur instagram).

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés