Interview fondatrice d'un studio yoga #5

Ouvrir un studio yoga semble idyllique. Nous avons voulu interviewer plusieurs studios de yoga pour en savoir plus. Voici l'interview de Margot, co-fondatrice du studio yoga "Peacock" à Toulouse.

Nous aborderons plusieurs points : Comment a-t-elle découvert le yoga ? Quels styles de yoga propose le studio ? Quelles ont été les difficultés dans ce projet ? Comment le studio recrute les professeurs de yoga ? Quels sont ses conseils pour percer dans ce milieu si compétitif ?

studio de yoga

Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je m’appelle Margot, j’ai 30 ans. Je suis passée par plusieurs métiers notamment la restauration et l'événementiel. J’ai commencé à pratiquer le yoga il y a 6 ans, et comme beaucoup de professeurs, je suis tombée dans la marmite …

Ma passion pour le yoga m’a donné envie de la partager et de diffuser tous ses bienfaits autour de moi. 

 

Comment as-tu découvert le yoga ?

Lors d’un voyage en Australie, j’ai fait mon premier cours de yoga sur une plage près de Sydney, et ça a été le coup de foudre immédiat. Puis j’ai souffert de gros problèmes de dos et le yoga m’a aidé à m’apaiser, autant physiquement que mentalement. J’ai ensuite beaucoup pratiqué (l’ashtanga d’abord puis le vinyasa et le yin yoga).

Je suis partie faire ma première formation en Inde à Rishikesh en novembre 2018.

 

Tu as ouvert ton propre studio de yoga, peux-tu nous en dire plus ?

J’ai ouvert "Peacockil y a tout juste un an avec Adèle, mon associée. Il s’agit d’un concept à plusieurs branches, qui comprend un studio de yoga mais également une cantine végétarienne et un concept store local et écolo. Je gère plutôt le studio de yoga & la communication et Adèle s’occupe de la cantine. 

Studio de yoga

Quels sont les styles de yoga que tu proposes dans le studio ?

Nous sommes 8 professeures à enseigner chez "Peacock", chacune avec son approche et sa spécialité. Vous pourrez retrouver du vinyasa, de l’iyengar, da l’ashtanga, du yin, de la méditation, du slow flow, du yin yang … 


Quelles ont été les difficultés dans ce projet ?

La période choisie pour lancer un tel projet, n’a pas été propice à "Peacock" avec les fermetures obligatoires dues au Covid-19. Nous faisons face à la concurrence de plusieurs studios ouverts depuis des années sur Toulouse, et il est difficile de développer une clientèle en proposant uniquement des cours en live. Mais nous avons hâte de pouvoir rouvrir les portes du studio et retrouver nos élèves. 


Quelles sont les plus belles récompenses dans ce métier ? 

Le sourire de mes élèves et les progrès visibles de jour en jour, qui les font souvent exploser de joie. Et aussi les très belles rencontres avec des professeures passionnées et généreuses. 

Yoga posture enfant

Si tu devais décrire ton équipe de professeures, que dirais-tu ? 

C’est la meilleure équipe qui soit ! Haha. Je suis fière de travailler avec de belles personnes comme elles. Elles sont toutes passionnées et généreuses, avec des points de vue parfois différents sur certains sujets, ce qui est souvent source de longs débats autour d’un matcha latte chez "Peacock" ;)


Comment recrutes-tu les professeurs ? Quelles sont les qualifications/personnalités que tu recherches ?

Le recrutement chez "Peacock" s’est fait tout à fait naturellement suite à des rencontres. Certaines profs ont été mes propres enseignantes, d’autres sont des personnes avec qui j’ai pu pratiquer dans des cours de yoga en tant qu’élève, et les dernières sont des rencontres chez "Peacock" ou ailleurs. Je recherche une diversité dans la formation de mon équipe, afin de proposer des cours variés et complémentaires. Vous retrouverez chez "Peacock" des professeures très réservées, et d’autres plus extraverties, des cours très traditionnels et d’autres beaucoup plus modernes, des cours en français et en anglais, des cours dynamiques et d’autres beaucoup plus zen, de quoi convenir au plus grand nombre. 

Et si finalement il s’avère qu’une professeure n’est pas bien dans l’équipe, alors on discute et on trouve des solutions ensemble. Le principal est de regarder dans le même sens. 

 

On a l’impression que beaucoup de studios de yoga ouvrent, est-ce un milieu trop compétitif ? Penses-tu qu’il y a de la place pour tout le monde ?

Je pense que, plus le yoga se diffuse, mieux c’est ! La concurrence est dure d’un point de vue économique, car quand on ouvre un studio, il faut pouvoir payer ses charges et être rentable tout en rémunérant correctement ses intervenants. Parfois les choix sont durs et il faut être patient pour voir notre clientèle se développer, mais il faut qu’il y ait de la place pour tous. Il suffit de trouver son créneau pour ne pas proposer la même chose que le voisin. 


Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui veut ouvrir un studio de yoga ?

Sois patiente et reste proche de tes valeurs. Parfois le business te fait oublier les raisons pour lesquelles tu as eu envie de te lancer. Quand tu doutes, reviens-y.

 

Ce studio se trouve au : 20 rue de la Bourse, 31000 TOULOUSE

Studio de yoga france

En savoir plus : 

 

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Découvre les petits favoris