Le breathwork : respirer pour transformer sa vie

Savez-vous que vous avez en vous une ressource infinie et immédiatement disponible pour transformer votre vie ? Et oui, on parle bien du breathwork. Mais c'est quoi ? Et ça vient d'où ?

breathwork

Quelle est l’origine du breathwork ?

Au début des années 60, Stanislav Grof, un psychiatre vivant aux Etats Unis et spécialiste de la psychologie transpersonnelle, a commencé à explorer les états de conscience modifiés comme outils d’analyse du trauma chez certains patients. 

A cette époque, le LSD était fréquemment utilisé pour induire ces états de conscience modifiée. A la suite de l’interdiction de l’usage du LSD, Grof a débuté des travaux dans les années 60 visant à utiliser la respiration comme outil alternatif. Il a ainsi créé la « respiration holotropique », c’est-à-dire une respiration permettant d'accéder à des états de conscience non ordinaires comme on peut les rencontrer en méditant ou sous hypnose.

Il est intéressant de constater que dans ses travaux, Stanislas Grof compare les états de conscience holotropiques (non ordinaires) à la conception que l’on retrouve en philosophie du yoga : l’illusion de la conscience séparée, de l’individuation,serait l’état « hylotropique », l’état holotropique correspondant à la théorie de l’Atman-Brahman c’est-à-dire l’état d’unicité.

La pratique du yoga depuis des millénaires, dans sa recherche de l’ « union » est bien plus qu’une simple pratique physique de succession d’asanas (postures physiques) sur son tapis. C'est la recherche d’un état de conscience dans laquelle on accède à l’état holotropique c’est-à-dire à l’unité.

La méthode de breathwork dite "Rebirthing"

Dans les années 70, Léonard Orr, inspiré des travaux de Stanislas Grof, a développé la méthode de breathwork dite "Rebirthing" qui se veut une respiration permettant d’accéder à un état de conscience modifié, sans passer par l’usage d’une respiration induisant l’hyperventilation. 

Cette méthode de respiration consciente et connectée est une pratique douce et profonde de la conscience du souffle : une respiration calme et lente, sur laquelle vous focalisez toute votre attention et toute votre conscience. Au cours d’une séance, le praticien vous accompagne en tant que présence rassurante pour vous aider d’abord à bien respirer ; ensuite à explorer vos sensations intérieures, à les exprimer, à mettre en mots, en images ou en sensations ce qui vous viennent à l’esprit.

Selon Léonard Orr, depuis notre naissance, nous emmagasinons des expériences, douleurs, déceptions, traumas, peurs et plus généralement des émotions qui peuvent rester bloquées : comme si on avait retenu notre souffle et arrêté de respirer sous l'impact. On dit d'ailleurs que la façon dont on respire est une métaphore de la façon dont on vit.

En quoi consiste la méthode de breathwork "Rebirthing"?

Il s'agit de supprimer les pauses entre "Inspire et Expire". Le pratiquant respire de manière connectée pendant environ 1h (par la bouche ou par le nez), sans interruption. Le praticien qui l'accompagne veille à permettre à la personne de vivre son expérience en se sentant sécurisé et soutenu.

Petit à petit le pratiquant se détend complètement et entre dans un état favorable à l'émergence de mémoires, de sensations, d'émotions...

Une séance complète dure environ 1h30 : l'heure de respiration est suivie d'une relaxation d'environ 15 mn puis d'un échange sur ce que le pratiquant vient de vivre.

Les différentes méthodes de breathwork

Progressivement, la pratique du breathwork s’est répandue, donnant lieu à différentes variantes dans la méthodologie employée :

  • Une longue inspiration profonde suivie d’une expiration relâchée en enchainant les cycles comme dans la technique de Léonard Orr
  • Une inspiration suivie de deux expirations comme dans la pratique de Susanne Oubari
  • La respiration Wim Hof
  • Une inspiration / rétention / deux expirations
  • ….

De nombreuses méthodes de breathwork modernes se sont développées et continuent à se développer.

A côté de cela, il faut noter la pratique des pranayamas issus du yoga dont certains ont la faculté de libérer puissamment les émotions comme le Bastrika Thoracique par exemple, ou de faire déconnecter le pratiquant de son état de conscience habituel (comme Khapalabati ou Bastrika quand ils sont expérimentés de longues minutes).

Quelle que soit la méthode de breathwork appliquée, on constate des bienfaits et contre-indications similaires.

breathwork

Quels sont les bienfaits de la respiration de manière générale ?

La maîtrise du souffle : les bienfaits de la respiration

Les poumons font partie de nos émonctoires, ces organes chargés d’éliminer les toxines de notre organisme. Ils permettent même d’évacuer environ 60% de nos toxines (principalement le CO²).

Pourtant, la plupart des personnes n’utilisent que 30% de leurs capacités respiratoires…cela signifie qu’on a une marge de progression dans l’utilisation de notre respiration. 

Les yogis connaissaient déjà l’importance du souffle il y a 5000 ans : les pranayamas, c’est à dire les exercices de respiration, occupent une place très importante dans la pratique du yoga et garantissent au pratiquant bonne santé, vitalité, calme du mental et clairvoyance.

Si vous vous demandez quelle est l'importance de la respiration dans le yoga, on a écrit un article dédié.

Concrètement pourquoi est-il si important de bien respirer :

  • Les bienfaits de la respiration au plan physique

Mieux respirer permet d'augmenter son niveau d'énergie. Cela assure une meilleure oxygénation des cellules, l’élimination des toxines se fait de manière plus efficace et respirer de manière profonde et complète permet en outre de booster le système immunitaire en diminuant l'acidité de l'organisme et en soutenant le travail lymphatique.

Mieux respirer aide enfin à dénouer les douleurs physiques : meilleure posture, moins de douleurs au dos, au ventre, gestion des douleurs menstruelles ou rhumatismales... la respiration est souvent d'un grand secours en cas de crise douloureuse.

  • Les bienfaits de la respiration au plan émotionnel

La respiration agit directement sur le système nerveux. En travaillant la respiration, on contribue à relâcher la pression sur son système nerveux et à lutter contre l'anxiété chronique.

Prendre le temps de respirer, c'est aussi prendre le temps d'observer ses ressentis, de comprendre ses émotions et de ne plus en être prisonnier.

Enfin, quand nous sommes soumis au stress de manière répétée, on finit par souffrir de stress chronique : difficultés à dormir, à se concentrer et mal-être peuvent alors s'installer. 

Respirer régulièrement permet de diminuer le niveau de stress quotidien.

  • Les bienfaits de la respiration au plan mental

Par le travail du souffle, la méditation et l'activité physique telle que le yoga lorsqu'elle est pratiquée en conscience, on parvient progressivement à une meilleure concentration. On explore également ses croyances (ces choses que l'on tient pour acquises et qui souvent nous limitent) et on avance vers plus de confiance, de créativité et de sérénité.

Et quels sont les bienfaits du breathwork ?

Pratiquer le breathwork c'est d'abord réapprendre à respirer pleinement : redresser sa posture, relâcher les tensions physiques, permettre des inspirations plus amples et des expirations profondes et relâchées. C'est de ce fait permettre une meilleure oxygénation du corps, une désacidification de l'organisme et donc contribuer à se sentir mieux, faire baisser le niveau de stress, mieux dormir...

Le breathwork agit également au niveau du système nerveux et endocrinien : les hormones du bonheur type sérotonine, dopamine, ocytocine, noradrénaline sont produites pour activer un état de détente qui active le nerf vague pour stimuler la respiration. Pendant cette phase de respiration, on active le système nerveux autonome sympathique et parasympathique avec pour effet une équilibration importante du système nerveux autonome (qui régule une majorité des fonctions vitales dans la vie quotidienne). 

Enfin et surtout, le breathwork est une technique de libération émotionnelle qui passe par le corps, les ressentis, sans avoir besoin de passer par les mots ou l'analyse. C'est un outil de développement personnel puissant et accessible à tous.

Quelles sont les contre-indications du breathwork ?

Cette technique de respiration consciente et connectée est déconseillée aux femmes enceintes, aux personnes souffrant de troubles cardiaques, antécédents d'AVC, hypertension artérielle, maladie psychiatrique, dépression grave.

Comment se pratique une séance de breathwork ?

En séance individuelle ou en groupe, en ligne ou en présentiel, il y a plusieurs façons de pratiquer le breathwork. Chaque façon/technique apporte une forme d'expérience différente et elle est dans tous les cas très enrichissante. 

J’ai pour ma part découvert l’importance de la respiration au travers de ma pratique et de mes formations de professeur de yoga. Grande anxieuse à l’origine, apprendre à respirer m’a été d’une grande aide au fil des années.

Encadrer des séances de breathwork m’a confortée dans ma conviction que la respiration est un élément fondamental de notre équilibre physique et émotionnel. Si le breathwork Rebirthing n’est pas indiqué dans certains cas, il n’en demeure pas moins que de nombreuses autres techniques de respirations sont utilisables dans toutes les situations et d’une grande aide dans notre vie moderne souvent trop bousculée.

 

Article rédigé par Alexandra (alias @aleka_wayoflife sur Instagram)

Article complémentaire :

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés