Mudras : origine, significations et postures

Les mudras c'est quoi ? Aussi appelé "yoga des doigts", les mudras sont des gestes condifés. Mais ça vient d'où ? Quelles sont les différentes postures ?

On explique tout dans cet article !

mudras

Qu’est-ce que les mudras ?

Les mudras sont des gestes sacrés et symboliques, une position particulière des doigts et des mains qui permet de canaliser l’énergie et d’influer sur la concentration, l’attention, la respiration, les émotions. 

Les mudras développent la conscience de la respiration et des courants d’énergie dans le corps. Ils apaisent le corps et l’esprit.

La main est en relation direct avec le « prana », l’énergie vitale qui circule dans notre corps 

Les « nadis » sont les canaux énergétiques qui permettent la circulation du prana.

Lorsque les doigts se touchent, les « nadis », s’activent et cela permet de faire circuler l’énergie de manière dirigée. L’utilisation des mudras aide à équilibrer l’énergie dans les « nadis » et permet de maintenir la santé physique, mentale et spirituelle. 

Chaque partie de la main correspond à une zone du corps. Dans la médecine indienne (Ayurveda) comme dans la médecine chinoise, les pieds et les mains sont en lien avec les organes du corps. Les mudras sont des techniques pour diriger l’énergie dans une partie définie du corps. 

Quelle est l’origine des mudras ? 

Les mudras sont originaires de l’Inde et ont été mentionnés dans les textes sacrés indiens (Védas) il y a plus 3000 ans. Les mudras sont reliés à des pratiques spirituelles, elles étaient utilisées pour invoquer les divinités et sont encore employées dans de multiples pratiques à caractères religieux. On les définit comme des gestes sacrés, on parle aussi de "langage symbolique” dans les ouvrages de danse Indienne car ce langage des signes permet de véritablement raconter des histoires. L’Inde a exporté ces disciplines spirituelles et artistiques, la danse, la peinture mais aussi les cultes, les rites, la méditation et les mudras ! 

Les mudras sont liées à une longue évolution spirituelle de l’Inde et ne peuvent pas être rattachées à une religion déterminée. On les retrouve dans l’hindouisme et le bouddhisme, dans les danses Indiennes et Balinaises et dans le yoga. Les premiers mudras ont été décrites dans la Gheranda Samhita, un des textes fondateurs du hatha yoga. En yoga les mudras sont utilisés avec le pranayama et influent sur le prana. 

« Mudra » vient du Sanskrit, la langue antique de l’Inde et signifie au sens littéral « sceau ». Il existe une autre traduction : « mud » qui signifie joie et «ra » qui veut dire déclencher.

Les familles de mudras

Il existe deux types de mudras principaux, les Hasta mudra et les Tattwa mudra

Hasta mudra, c’est lorsque les doigts d’une main et de l’autre se touchent ensemble et Tattwa mudra, c’est lorsque les doigts d’une même main se touchent. 

L’objectif est toujours d’harmoniser l’énergie dans nos canaux énergétiques pour améliorer notre santé physique, mentale et physique.

Selon la médecine Ayurvédique, chaque doigt correspond à un chakra de la colonne vertébrale et à un des cinq éléments. La main est en lien avec le prana, notre énergie vitale qui circule dans notre corps.

Dans chaque famille, les doigts sont reliés à un chakra et un élément :

Hasta mudra

  • Le pouce est relié au chakra de la gorge, vishuddha et l’élément éther
  • L’index est relié au chakra du cœur, Anahata et l’élément air
  • La majeur est relié au chakra du plexus solaire, Manipura et l’élément feu 
  • L’annulaire est relié au chakra sacré, Svadhisthana et l’élément eau 
  • L’Auriculaire est relié au chakra racine, Muladhara et l’élément terre

Tattwa mudra

  • Le pouce est relié au chakra du plexus solaire, Manipura et l’élément feu 
  • L’index est relié au chakra du cœur, Anahata et l’élément air
  • La majeur est relié au chakra de la gorge, vishuddha et l’élément éther 
  • L’annulaire est relié au chakra racine, Muladhara et l’élément terre
  • L’Auriculaire est relié au chakra sacré, Svadhisthana et l’élément eau 

Quand et comment pratiquer les mudras ?

L’expérience de chaque personne dans la pratique des mudras est différente, le but est d’explorer en profondeur nos sensations, notre perception et nos ressentis. La pratique des mudras peut se faire tout le temps et partout, le plus important est de ressentir les bienfaits sur notre corps et notre esprit.

Il est important de pratiquer les mudras avec conscience.

L’idéal est de pratiquer les mudras durant une séance de yoga ou de méditation. En pratiquant les mudras, l’énergie vitale est mise en mouvement dans notre corps. Plus le corps est immobile, plus il devient « facile » d’observer et de ressentir l’énergie circuler avec fluidité dans notre corps. 

Les mudras peuvent aussi se pratiquer dans la vie quotidienne dès qu’on en ressent le besoin, dans les transports au bureau, en promenade… il n’y a pas de limite ! 

Quelques exemples de mudras : 

Chin mudra 

Le pouce et l’index se touchent bout à bout, les autres doigts sont étendus.

Chin mudra peut être utilisé en fin d’après-midi pour ramener le calme intérieur, clarifier l’esprit, favoriser la concentration et la connaissance de soi.

chin mudra

Anjali mudra

Placez les paumes de mains l’une sur l’autre. Laissez un petit espace entre les paumes de mains. Sentez le contact de chaque doigt et aussi le contact de la base des paumes l’une contre l’autre. Les avant-bras sont parallèles au sol et légèrement décollés du buste

Pratiquer Anjali mudra quelques minutes permet d’équilibrer notre système nerveux et de d’être en harmonie avec soi-même

Anjali mudra

Prana mudra

Mettez en contact le bout du pouce avec le bout de l’annulaire et de l’auriculaire. Le majeur et l’index sont étendus. Déposez le dos des mains sur les cuisses et les genoux.

Prana Mudra augmente la force vitale dans le corps et favorise l’activité physique.

prana mudra

Padma mudra 

Padma signifie « Lotus » en sanskrit

Connectez le bout des doigts de la main gauche et de la main droite. Gardez les paumes, les auriculaires et les pouces joints. Laissez-les index, majeurs et annulaires s’écarter comme les pétales du lotus.

Padma mudra ouvre le cœur, guérit des blessures et enseigne le pardon et l’amour.

(En yoga, il existe aussi la position du lotus)

Padma mudra

Hakini mudra

Placez les bouts des doigts des deux mains ensemble. Gardez de la rondeur entre vos deux mains.

Hakini mudra améliore la concentration et la mémoire. Les deux hémisphères du cerveau sont connectés et elle ramène l’équilibre dans tout le corps.

Hakini Mudra

Mudra : ce qu’il faut retenir

Pratiquer régulièrement les mudras est une méthode naturelle pour développer son bien-être physique, mental et spirituel.

Les bénéfices des mudras se développent avec le temps. C’est en pratiquant régulièrement que l’on augmente notre capacité à ressentir les bénéfices sur les corps et l’esprit.

C’est lors de ma première formation professorale de yoga et grâce à l’intervention d’une experte en la matière, Locana Sansregret, que j’ai découvert la richesse et le pouvoir des mudras. C’est en pratiquant que j’ai découvert les bienfaits sur mon corps, ma respiration et mes émotions ! Comme le décrit si bien Locana Sansregret dans son livre, Mudra, le yoga des doigts : « Vous avez tout entre les mains » et même « vous avez de l’or dans les doigts »

Il n’y a rien de mieux que de pratiquer les mudras et de mesurer soi-même les bénéfices.

En ressentant les effets positifs des mudras, on peut vite ne plus s’en passer ! 

 

Article rédigé par Marine (alias @marine_altayoga sur instagram)

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés